Communiqué du GODF – Les dirigeants des 27 au Vatican : une initiative contestable

Le Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France dénonce la visite rendue au Pape par les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union européenne le 24 mars 2017.

Placer le soixantième anniversaire du Traité de Rome sous les auspices de l’Eglise catholique exprime la négation de la diversité des opinions philosophiques et religieuses des citoyens européens à un moment où le monde est en proie aux affrontements interreligieux, à l’extrémisme et à l’intolérance.

Comme en 2010, le Grand Orient de France rappelle que les racines spirituelles de l’Europe sont diverses et qu’il n’est pas acceptable que la composante chrétienne soit mise en avant au détriment des autres.

Le Grand Orient de France rappelle que la liberté absolue de conscience exprime autant la liberté de croire et de souscrire à la religion de son choix que celle de ne pas croire.

Le 3 avril 2017