La Grande Loge Féminine de France

timbre-glff Histoire et organisation

La Grande Loge Féminine de France, première obédience maçonnique féminine dans le monde, rassemble près de 13 000 femmes, de cultures, de conditions et d’horizons différents dans une démarche initiatique, philosophique et sociétale.

Engagement et initiation

Démarche initiatique d’abord, parce que la méthode maçonnique permet, en s’appuyant sur l’étude des symboles, d’acquérir une meilleure connaissance de soi, d’élaborer une pensée libre et une réflexion hors de tout dogme afin de mieux se construire. Le chemin de l’initiation maçonnique est celui qui permet de dépasser les idées reçues, d’ouvrir son intelligence et d’être à l’écoute de l’autre.

Démarche philosophique et sociétale aussi parce que, dans nos loges, lieux privilégiés d’échanges et d’étude, où la parole circule, nous travaillons, individuellement et collectivement à faire avancer en même temps recherche spirituelle et recherche philosophique. Nous sommes animées par la volonté de porter un autre regard sur nous-mêmes et sur la société, un regard de femme éclairée, un regard qui veut aller au-delà des apparences.

Les franc-maçonnes de la Grande Loge Féminine de France ne vivent pas hors du monde repliées sur elles-mêmes. Au contraire, elles sont bien présentes dans la réalité du monde. Notre parole de femme initiée, nos travaux, nos prises de positions, nos auditions auprès des institutions sont là pour en témoigner.

S’inscrire dans la tradition initiatique, penser en femme d’aujourd’hui, s’enrichir par l’écoute et par les échanges, porter à l’extérieur l’oeuvre commencée à l’intérieur de nos temples, et ainsi travailler sans relâche au perfectionnement spirituel, moral et matériel de l’humanité et à la promotion des valeurs de progrès, ce sont là les engagements que nous prenons en entrant à la Grande Loge Féminine de France.