La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra

timbre-gltso Histoire et organisation

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (G.L.T.S.O.), créée en 1958, regroupe 250 loges dont certaines dans les territoires d’outre-mer et à l’étranger (Belgique, Italie, Espagne, Brésil, Afrique, Thaïlande…), soit environ 4.500 membres.

Elle est à l’origine de la création de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique de Madagascar et également de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique d’Afrique.

Engagement et Initiation

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra reste attachée à l’aspect initiatique de la Franc-maçonnerie, à la pratique rigoureuse des rituels, à l’étude des symboles, au perfectionnement spirituel de ses membres et à la fraternité entre tous les maçons, quelle que soit leur appartenance. Ses travaux se déroulent sous l’égide du Grand Architecte de L’Univers.

Elle n’opte pas pour une intervention directe dans la vie politique ni dans la « société civile », mais enjoint à ses Frères « d’aller porter parmi les autres hommes les vertus dont ils ont promis de donner l’exemple ». Elle participe en revanche aux œuvres humanitaires maçonniques, car la « bienfaisance » est un devoir essentiel dans l’obédience et, nombreux sont ses membres que l’on trouve engagés dans des associations profanes à but philanthropique, humanitaire et caritatif.

Exclusivement masculine par tradition historique, elle compte néanmoins, parmi les obédiences qu’elle reconnaît, des structures féminines et mixtes : la Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm, l’Ordre Maçonnique Mixte International « Le Droit Humain », la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Mixte Universelle, etc…

Tout homme « libre et de bonnes mœurs », croyant en la transcendance de l’être humain, peut y entrer quelles que soient ses opinions politiques et religieuses. Athées et matérialistes pourraient s’y sentir mal à l’aise, mais le rituel maçonnique peut aider à faire progresser sur le chemin de la Lumière et de la Vérité tous ceux qui ne se mettent pas un voile sur les yeux !

Les discussions politiques et religieuses, stricto sensu, y sont interdites, comme le veulent les Constitutions d’Anderson, afin d’éviter toute discorde entre les Frères.

De même, et la G.L.T.S.O. est très stricte sur ce point, l’initiation est refusée à toutes les personnes appartenant à un mouvement extrémiste ou à une secte. Les profanes doivent s’engager, par écrit, sur ces deux points ; les principes maçonniques de tolérance et d’a-dogmatisme étant totalement en opposition aux idées développées par ces mouvements politiques et sectaires.