Annick DROGOU

Annick DROGOU, ancienne Conseillère National du Droit Humain, est membre de la Commission Nationale de Santé Publique et de Bioéthique au GODF. Elle a participé à la publication en 2016 de Questions de santé publique et de bioéthique n° 13 (Conform Édition, 2016) en traitant le sujet : De la nécessaire fragilité de l’être humain. Concernant le transhumanisme, elle publie dans la revue Humanisme n° 316 (août 2017) un article sous le titre « Le bateau de Thésée comme métaphore du transhumanisme ».

Elle est aussi Vice-présidente du Comité Laïcité République.

Abordant d’autres sujets, elle publie entre autres  en 2014 un article sous le titre « Laos, laïcité, liturgie » et, dans la revue Humanisme en février 2016 un article sous le titre « Vous avez dit archaïque ?  » (dans le dossier Voir, est-ce comprendre ?), puis en février 2017, un autre traitant de « Union européenne : la liberté d’en débattre ».

Agrégée de lettre, ses publications sont très nombreuses dans les domaines de la grammaire, de la littérature, de la poésie et de la mythologie.