Archives de catégorie : Dossier de presse 2014

Regroupe les éléments du dossier de presse de la BMCB 2014

Informations pratiques

Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018 à partir de 9h45

Campus Atlantica
(ancienne Maison de la Promotion Sociale)
24 avenue de Virecourt
33370 Artigues-près-Bordeaux
Parking gratuit
Possibilités de restauration sur place

Accès en voiture : par la rocade Est 

  • Si vous arrivez du nord : à hauteur de Carbon-Blanc sur l’autoroute prendre la rocade direction Toulouse. Puis sur la rocade, prendre rapidement la sortie 25, direction Artigues.
  • Si vous arrivez du sud : traverser la Garonne par le pont d’Arcins (François Mitterrand), direction Paris, puis le pont franchi, prendre la sortie 25, direction Artigues.

Accès par les transports en commun :

  • Tram A : arrêt Buttinière + bus ligne 27 : arrêt Virecourt
  • Bus ligne 27 : arrêt Virecourt

De la gare Saint-Jean : 2 possibilités

  1. Bus ligne 10, direction Bouliac, correspondance arrêt Pont Saint Jean + bus ligne 27, direction Buttinière, arrêt Virecourt.
  2. Tram C, direction Les Aubiers, correspondance arrêt Porte de Bourgogne + tram A, direction La Gardette-Bassens-Carbon-Blanc, correspondance arrêt Bordeaux Stalingrad ou arrêt Buttinière + bus ligne 27, arrêt Virecourt.

Informations complémentaires :

  • Page Facebook de la Biennale Culturelle Maçonnique Bordeaux : www.facebook.com/4bcmb
Plan pour s'y rendre

Sortie 25 depuis la rocade
ou
Tram A direction Floirac Dravemont, arrêt Jean Zay puis 800m à pied
ou
Tram A direction Floirac Dravemont, arrêt Butinière puis bus 27 arrêt Virecourt (devant le site)

Le Grand Orient de France

timbre-godf Histoire et organisation

Le Grand Orient de France est la plus ancienne et la plus importante obédience maçonnique d’Europe continentale. Né en 1728 comme Première Grande Loge de France, il a pris sa forme et son nom actuels en 1773. Aujourd’hui, le Grand Orient rassemble près de 52 000 membres inscrits dans plus de 1150 loges.? Il propose aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui une voie humaniste, initiatique et fraternelle. En effet, pour le Grand Orient de France, le perfectionnement individuel que permet l’initiation maçonnique et sa méthode, fait un devoir aux francs-maçons de réfléchir aussi aux problèmes du monde et aux questions de société. C’est l’une de ses spécificités par rapport à d’autres obédiences maçonniques. Que vaut l’amélioration – intellectuelle, morale ou spirituelle – d’un homme si elle ne le conduit à s’intéresser à l’« autre » et à son destin ?

Engagement et initiation

Dans la tradition de recherche et d’émancipation du Grand Orient de France, l’initiation maçonnique doit transformer l’Homme dans toutes ses dimensions. Les francs-maçons du Grand Orient sont parmi les principaux artisans de l’avènement puis de l’enracinement dans notre pays de la République qui fait aujourd’hui partie de l’identité française.

Poli par les siècles, le langage symbolique des rites tend à l’universel et permet de rassembler loin des contingences du quotidien et au delà des clivages habituels. La dimension initiatique est l’outil essentiel qui permet au maçon de trouver un sens à son existence et d’insérer ce sens dans celui d’une humanité marchant vers l’émancipation.

Au cours du XVIIIe siècle, les Grandes Loges, un peu partout dans le monde, ont décidé de ne plus recruter seulement des chrétiens mais d’ouvrir les loges aux hommes de toutes les religions. Se voulant ainsi fidèlement « le centre de l’union entre des personnes qui sans cela seraient restées perpétuellement étrangères », le Grand Orient a aboli en 1877, l’obligation pour ses membres de se référer à l’existence de Dieu et à l’immortalité de l’âme. Ainsi est née la Franc-maçonnerie « libérale » ou « a-dogmatique » qui accueille croyants et non-croyants et laisse donc à ses membres une absolue liberté de conscience et de recherche.

Le Droit Humain

timbre-dh

Présentation

L’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain est une société initiatique et philosophique. Sa création, en 1893, fondée sur la mixité, en fait sur le plan historique la première obédience mixte.

L’Ordre est héritier de l’Humanisme des Lumières caractérisé par la construction de soi, le souci de l’autre et la recherche d’institutions justes.

Son but est de permettre à chacun de travailler à son propre perfectionnement intellectuel, moral et spirituel afin qu’il œuvre à l’amélioration de la société vers plus de justice et d’humanité.

Pour ce faire, il propose une méthode basée sur la pratique de rituels et la réflexion sur des symboles.

Ses valeurs sont la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice, la tolérance. Il défend le principe de laïcité et la liberté absolue de conscience. Il ne prône aucun dogme.

Telles sont ses finalités, sa méthode et ses valeurs.

Le Droit Humain est un Ordre maçonnique, mixte et international. Il est organisé en Fédérations ou Juridictions et il s’est doté d’une Constitution internationale.

Il est mixte car il a été fondé sur l’affirmation de l’égalité de l’homme et de la femme.

Proclamant l’universalité de ce principe, il ne pouvait être qu’international.

La Fédération française du Droit Humain est, avec ses 17 000 membres, l’une des plus importantes obédiences maçonniques françaises

Le Droit Humain dans la société

La Fédération Française est une association de type Loi 1901 déclarée en préfecture sous le nom de « Association Philosophique Française Le Droit Humain ». Elle est la plus importante du Droit Humain International.

Ses ressources proviennent des seules cotisations de ses membres.

L’expression publique de la Fédération Française

La Fédération française organise régulièrement des conférences publiques sur des sujets de société (l’école, la fin de vie, la laïcité, …) ou des sujets philosophiques ou symboliques (questions bioéthiques, engagement maçonnique, …)

Elle diffuse ses travaux sur les thèmes sociétaux et d’actualité, (violences faites aux femmes, gestation pour autrui, nanotechnologies, financement de la protection sociale, les migrations, nourrir l’humanité demain, l’enjeu éthique du prélèvement d’organes) fruit des réflexions des Loges et de ses Commissions spécialisées : Perspectives Sociétales, Bioéthique, Laïcité, etc.

et les adresse aux Pouvoirs Publics, aux élus et responsables de la société civile.

Par communiqués, la Fédération française intervient sur des évènements qui mettent en jeu les valeurs auxquelles les francs-maçons du Droit Humain sont attachés.

Le Droit Humain, la religion…

La franc-maçonnerie n’est pas une religion. Telle qu’elle est pratiquée au Droit Humain, elle ne professe aucun dogme, ni postulat métaphysique portant sur l’existence ou la non existence d’un Dieu, pas plus que sur l’immortalité de l’âme ou la vie éternelle après la mort. Tout cela relève de la pure liberté de conscience de chacun. En franc-maçonnerie se retrouvent ensemble des catholiques, des protestants, des juifs, des bouddhistes, des musulmans… mais également des athées convaincus, des agnostiques, des libres penseurs…

… et son attachement à la Laïcité

Tous sont très attachés à la laïcité ainsi que la définit la loi de 1905. C’est-à-dire la stricte séparation du religieux et du politique : la non-ingérence de la religion dans les affaires de l’État et le respect par l’État de la liberté de conscience de chacun. Tous sont Frères et Sœurs. Tous pratiquent la tolérance.

Le franc-maçon dans la cité

Certes, il y a bien des politiques en franc-maçonnerie, mais ils sont de tous bords, de droite comme de gauche, des centristes comme des anarchistes… Seuls ceux qui professent des convictions racistes et xénophobes, qui attisent la discorde et la haine, n’y sont pas admis. La franc-maçonnerie ne fait pas de politique. Toutefois elle peut apparaître publiquement lorsque des valeurs ou des principes qui lui sont chers sont menaces.

Chaque franc-maçon est fortement incité à s’engager dans la cité. A sa libre convenance et selon sa sensibilité. Pour servir au mieux l’humanité. Bien des francs-maçons sont ainsi engagés, à titre personnel, en politique, en syndicalisme, dans la vie associative, dans l’humanitaire. Ils enrichissent leurs Frères et Sœurs de leur expérience et les travaux en Loge éclairent leur propre engagement dans la cité.

Contacts publics

La Fédération Française du Droit Humain dispose de son propre site Internet www.droithumain-france.org sur lequel se trouve, entre autres, l’annonce du programme des différentes conférences publiques, les prises de position du Droit Humain.

On peut s’adresser aussi directement au siège par courrier ou par téléphone:

 

Association Philosophique Française Le Droit Humain
9 rue Pinel 75013 PARIS
Tél. +33 (0)1 44 08 62 62 – Fax +33 (0)1 44 08 62 60

Programme

Samedi 17 mai 2014   Dimanche 18 mai 2014
9h00 : Inauguration officielle de la Biennale en présence de :

  • Xavier Chabois-Chouvel, Président de la Biennale,
  • Jean-Christophe Garrigues, Grand-Maître adjoint du Grand Orient de France chargé de la culture,
  • personnalités politiques et culturelles invitées.
9h00 : Ouverture des portes
9h30 : « Les Mascarons maçonniques bordelais » avec Simon Deschamps 9h30 : « L’imaginaire et l’initiation » avec Alain Subrebost
10h30 : « L’Héraldique maçonnique »
avec Pierre Mollier 11h00 : « Humour et Maçonnerie » avec Jissey
13h30 : « Les Tableaux de Loge » avec Dominique Jardin 13h30 Récréation musicale du quartet « Le concert d’Aliénor »
15h00 : « La Franc-maçonnerie, fille des Lumières » avec Cécile Revauger
16h30 : « Aux origines des rites fondateurs : Rites Français et Ecossais » avec Ludovic Marcos et Louis Trébuchet 14h00 « Etienne Morin, Martinès de Pasqually : deux maçons entre Bordeaux et St Domingue au XVIIIème siècle » avec Bernard Dat et Michelle Nahon
18h00 Récréation musicale du quartet « Le concert d’Aliénor » 15h30 : « Victor Louis à Bordeaux » avec Jacques Zacharie

 

20h30 : soirée-débat des Grands Maîtres« Vers un nouvel humanisme ?
La Franc-maçonnerie, société initiatique et traditionnelle, peut-elle le construire ? »
avec la participation de :

  • Daniel KELLER, Grand-Maître du GODF
  • Michel MELEY, président du Conseil national de la Fédération française du Droit Humain
  • Martine GUESDON, représentante de la Grande-Maîtresse de la GLFF
  • René DOUX, Grand-Maître de la GLTSO
  • Bernadette CAPELLO, passé Grand-Maître de la GLFMM
  • François JENNY, ancien Président du Conseil national de la LNF
  • Pierre LEBOULLENGER, Grand-Maître de la GLMU
  • François PADOVANI, Grand-Maître de la GLMF
  • Anne-Marie STADELHOFFER, passé Grand-Maître de OITAR

Les animations

Les stands

Des rencontres et séances de dédicace avec les auteurs organisées et animées par la librairie Mollat

Une exposition de peintures à caractère symbolique

Un espace de rencontre avec les obédiences maçonniques participantes

Théâtre en parallèle

affiche-theatre En parallèle de l’événement, la Biennale Culturelle Maçonnique de Bordeaux propose une représentation inédite de «Descartes et le Franc-maçon», lecture théâtralisée d’une pièce écrite par Jérôme Galan, interprétée par Eric Sanson et Constance Jérôme
Au Petit Théâtre
8-10 rue du Faubourg des Arts à Bordeaux
Mardi 13, mercredi 14, jeudi 15 et vendredi 16 mai à 20h30
Samedi 17 mai à 17h
Durée du spectacle : 1h15
Ouverture des portes 30 mn avant le spectacle
Réservations au 05 56 51 04 73
Prix des places : 5 €
Accès : tram ligne B, arrêt « Les Chartrons »

Cette pièce nous donne à voir un dialogue serré et musclé entre Descartes, champion de la raison et de la méthode et un franc-maçon, amateur de dialogues et soucieux de fraternité, sous l’oeil amusé d’un jeune impertinent. Tantôt impatients et agacés, tantôt pédagogues et conciliants, les protagonistes nous emportent dans un tourbillon de questions, de doutes, d’acquiescements enthousiastes, jusqu’à ne plus savoir quoi penser. Une vraie fête de l’esprit.

L’auteur
Jérôme Galan, philosophe et franc-maçon, a vu ses recherches couronnées du Premier Prix du Concours International d’Essais Maçonniques organisé à Madrid par le CIEM. C’est à partir de ce travail qu’il a construit la pièce qu’il nous propose.

Les comédiens
Eric Sanson s’attache à un théâtre d’auteur. Il incarne de mythiques figures de la littérature.
Constance Jérôme donne sa voix au jeune impertinent.

Après la représentation :
Dédicace du livret par l’auteur
Dégustation gracieuse d’un verre de vin
Le livret enrichi de l’essai « Les francs-maçons sont-ils raisonnables ? » est disponible en librairie.

Les obédiences participantes

Grand Orient de France (GODF) www.godf.org
Droit Humain (DH) www.droithumain-france.org
Grande Loge Féminine de France (GLFF) www.glff.org
Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO) www.gltso.org
Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm (GLFMM) www.glf-mm.org
Loge Nationale Française (LNF) www.logenationalefrancaise.fr
Grande Loge Mixte Universelle (GLMU) www.glmu.fr
Grande Loge Mixte de France (GLMF) www.glmf.fr
Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal (OITAR) www.oitar.info

La Grande Loge Féminine de France

timbre-glff Histoire et organisation

La Grande Loge Féminine de France, première obédience maçonnique féminine dans le monde, rassemble près de 13 000 femmes, de cultures, de conditions et d’horizons différents dans une démarche initiatique, philosophique et sociétale.

Engagement et initiation

Démarche initiatique d’abord, parce que la méthode maçonnique permet, en s’appuyant sur l’étude des symboles, d’acquérir une meilleure connaissance de soi, d’élaborer une pensée libre et une réflexion hors de tout dogme afin de mieux se construire. Le chemin de l’initiation maçonnique est celui qui permet de dépasser les idées reçues, d’ouvrir son intelligence et d’être à l’écoute de l’autre.

Démarche philosophique et sociétale aussi parce que, dans nos loges, lieux privilégiés d’échanges et d’étude, où la parole circule, nous travaillons, individuellement et collectivement à faire avancer en même temps recherche spirituelle et recherche philosophique. Nous sommes animées par la volonté de porter un autre regard sur nous-mêmes et sur la société, un regard de femme éclairée, un regard qui veut aller au-delà des apparences.

Les franc-maçonnes de la Grande Loge Féminine de France ne vivent pas hors du monde repliées sur elles-mêmes. Au contraire, elles sont bien présentes dans la réalité du monde. Notre parole de femme initiée, nos travaux, nos prises de positions, nos auditions auprès des institutions sont là pour en témoigner.

S’inscrire dans la tradition initiatique, penser en femme d’aujourd’hui, s’enrichir par l’écoute et par les échanges, porter à l’extérieur l’oeuvre commencée à l’intérieur de nos temples, et ainsi travailler sans relâche au perfectionnement spirituel, moral et matériel de l’humanité et à la promotion des valeurs de progrès, ce sont là les engagements que nous prenons en entrant à la Grande Loge Féminine de France.

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra

timbre-gltso Histoire et organisation

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (G.L.T.S.O.), créée en 1958, regroupe 250 loges dont certaines dans les territoires d’outre-mer et à l’étranger (Belgique, Italie, Espagne, Brésil, Afrique, Thaïlande…), soit environ 4.500 membres.

Elle est à l’origine de la création de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique de Madagascar et également de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique d’Afrique.

Engagement et Initiation

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra reste attachée à l’aspect initiatique de la Franc-maçonnerie, à la pratique rigoureuse des rituels, à l’étude des symboles, au perfectionnement spirituel de ses membres et à la fraternité entre tous les maçons, quelle que soit leur appartenance. Ses travaux se déroulent sous l’égide du Grand Architecte de L’Univers.

Elle n’opte pas pour une intervention directe dans la vie politique ni dans la « société civile », mais enjoint à ses Frères « d’aller porter parmi les autres hommes les vertus dont ils ont promis de donner l’exemple ». Elle participe en revanche aux œuvres humanitaires maçonniques, car la « bienfaisance » est un devoir essentiel dans l’obédience et, nombreux sont ses membres que l’on trouve engagés dans des associations profanes à but philanthropique, humanitaire et caritatif.

Exclusivement masculine par tradition historique, elle compte néanmoins, parmi les obédiences qu’elle reconnaît, des structures féminines et mixtes : la Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm, l’Ordre Maçonnique Mixte International « Le Droit Humain », la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Mixte Universelle, etc…

Tout homme « libre et de bonnes mœurs », croyant en la transcendance de l’être humain, peut y entrer quelles que soient ses opinions politiques et religieuses. Athées et matérialistes pourraient s’y sentir mal à l’aise, mais le rituel maçonnique peut aider à faire progresser sur le chemin de la Lumière et de la Vérité tous ceux qui ne se mettent pas un voile sur les yeux !

Les discussions politiques et religieuses, stricto sensu, y sont interdites, comme le veulent les Constitutions d’Anderson, afin d’éviter toute discorde entre les Frères.

De même, et la G.L.T.S.O. est très stricte sur ce point, l’initiation est refusée à toutes les personnes appartenant à un mouvement extrémiste ou à une secte. Les profanes doivent s’engager, par écrit, sur ces deux points ; les principes maçonniques de tolérance et d’a-dogmatisme étant totalement en opposition aux idées développées par ces mouvements politiques et sectaires.

La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm

glfmmHistoire et organisation
La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm est une obédience maçonnique, essentiellement féminine, créée en 1965. Elle compte plus de 1 500 membres, répartis dans une cinquantaine de Loges se situant en France métropolitaine, dans les DOM/TOM : Antilles, Ile de la Réunion, Polynésie Française.

Engagement et initiation
La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm pose en préambule que la Franc-Maçonnerie est avant tout un ordre initiatique, fondé sur une Fraternité universelle, dont les principes sont :

  • la défense de la dignité de l’Homme,
  • la liberté absolue de conscience.

La Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm se caractérise par le fait qu’elle pratique le rite de Memphis Misraïm, au confluent de trois courants de pensée ou de trois visions du monde complémentaires :

  • la pensée grecque antique,
  • la philosophie des Lumières,
  • la pensée égyptienne antique.

La philosophie de la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm repose sur trois fondamentaux :

  • inscription dans une spiritualité laïque,
  • humanisme engagé,
  • action en faveur de la défense des droits des femmes.