Archives de catégorie : Obédiences représentées

Obédiences représentées au comité programmatique de la Biennale

Le Grand Orient de France

timbre-godf Histoire et organisation

Le Grand Orient de France est la plus ancienne et la plus importante obédience maçonnique d’Europe continentale. Né en 1728 comme Première Grande Loge de France, il a pris sa forme et son nom actuels en 1773. Aujourd’hui, le Grand Orient rassemble près de 52 000 membres inscrits dans plus de 1150 loges.? Il propose aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui une voie humaniste, initiatique et fraternelle. En effet, pour le Grand Orient de France, le perfectionnement individuel que permet l’initiation maçonnique et sa méthode, fait un devoir aux francs-maçons de réfléchir aussi aux problèmes du monde et aux questions de société. C’est l’une de ses spécificités par rapport à d’autres obédiences maçonniques. Que vaut l’amélioration – intellectuelle, morale ou spirituelle – d’un homme si elle ne le conduit à s’intéresser à l’« autre » et à son destin ?

Engagement et initiation

Dans la tradition de recherche et d’émancipation du Grand Orient de France, l’initiation maçonnique doit transformer l’Homme dans toutes ses dimensions. Les francs-maçons du Grand Orient sont parmi les principaux artisans de l’avènement puis de l’enracinement dans notre pays de la République qui fait aujourd’hui partie de l’identité française.

Poli par les siècles, le langage symbolique des rites tend à l’universel et permet de rassembler loin des contingences du quotidien et au delà des clivages habituels. La dimension initiatique est l’outil essentiel qui permet au maçon de trouver un sens à son existence et d’insérer ce sens dans celui d’une humanité marchant vers l’émancipation.

Au cours du XVIIIe siècle, les Grandes Loges, un peu partout dans le monde, ont décidé de ne plus recruter seulement des chrétiens mais d’ouvrir les loges aux hommes de toutes les religions. Se voulant ainsi fidèlement « le centre de l’union entre des personnes qui sans cela seraient restées perpétuellement étrangères », le Grand Orient a aboli en 1877, l’obligation pour ses membres de se référer à l’existence de Dieu et à l’immortalité de l’âme. Ainsi est née la Franc-maçonnerie « libérale » ou « a-dogmatique » qui accueille croyants et non-croyants et laisse donc à ses membres une absolue liberté de conscience et de recherche.

Le Droit Humain

timbre-dh

Présentation

L’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain est une société initiatique et philosophique. Sa création, en 1893, fondée sur la mixité, en fait sur le plan historique la première obédience mixte.

L’Ordre est héritier de l’Humanisme des Lumières caractérisé par la construction de soi, le souci de l’autre et la recherche d’institutions justes.

Son but est de permettre à chacun de travailler à son propre perfectionnement intellectuel, moral et spirituel afin qu’il œuvre à l’amélioration de la société vers plus de justice et d’humanité.

Pour ce faire, il propose une méthode basée sur la pratique de rituels et la réflexion sur des symboles.

Ses valeurs sont la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice, la tolérance. Il défend le principe de laïcité et la liberté absolue de conscience. Il ne prône aucun dogme.

Telles sont ses finalités, sa méthode et ses valeurs.

Le Droit Humain est un Ordre maçonnique, mixte et international. Il est organisé en Fédérations ou Juridictions et il s’est doté d’une Constitution internationale.

Il est mixte car il a été fondé sur l’affirmation de l’égalité de l’homme et de la femme.

Proclamant l’universalité de ce principe, il ne pouvait être qu’international.

La Fédération française du Droit Humain est, avec ses 17 000 membres, l’une des plus importantes obédiences maçonniques françaises

Le Droit Humain dans la société

La Fédération Française est une association de type Loi 1901 déclarée en préfecture sous le nom de « Association Philosophique Française Le Droit Humain ». Elle est la plus importante du Droit Humain International.

Ses ressources proviennent des seules cotisations de ses membres.

L’expression publique de la Fédération Française

La Fédération française organise régulièrement des conférences publiques sur des sujets de société (l’école, la fin de vie, la laïcité, …) ou des sujets philosophiques ou symboliques (questions bioéthiques, engagement maçonnique, …)

Elle diffuse ses travaux sur les thèmes sociétaux et d’actualité, (violences faites aux femmes, gestation pour autrui, nanotechnologies, financement de la protection sociale, les migrations, nourrir l’humanité demain, l’enjeu éthique du prélèvement d’organes) fruit des réflexions des Loges et de ses Commissions spécialisées : Perspectives Sociétales, Bioéthique, Laïcité, etc.

et les adresse aux Pouvoirs Publics, aux élus et responsables de la société civile.

Par communiqués, la Fédération française intervient sur des évènements qui mettent en jeu les valeurs auxquelles les francs-maçons du Droit Humain sont attachés.

Le Droit Humain, la religion…

La franc-maçonnerie n’est pas une religion. Telle qu’elle est pratiquée au Droit Humain, elle ne professe aucun dogme, ni postulat métaphysique portant sur l’existence ou la non existence d’un Dieu, pas plus que sur l’immortalité de l’âme ou la vie éternelle après la mort. Tout cela relève de la pure liberté de conscience de chacun. En franc-maçonnerie se retrouvent ensemble des catholiques, des protestants, des juifs, des bouddhistes, des musulmans… mais également des athées convaincus, des agnostiques, des libres penseurs…

… et son attachement à la Laïcité

Tous sont très attachés à la laïcité ainsi que la définit la loi de 1905. C’est-à-dire la stricte séparation du religieux et du politique : la non-ingérence de la religion dans les affaires de l’État et le respect par l’État de la liberté de conscience de chacun. Tous sont Frères et Sœurs. Tous pratiquent la tolérance.

Le franc-maçon dans la cité

Certes, il y a bien des politiques en franc-maçonnerie, mais ils sont de tous bords, de droite comme de gauche, des centristes comme des anarchistes… Seuls ceux qui professent des convictions racistes et xénophobes, qui attisent la discorde et la haine, n’y sont pas admis. La franc-maçonnerie ne fait pas de politique. Toutefois elle peut apparaître publiquement lorsque des valeurs ou des principes qui lui sont chers sont menaces.

Chaque franc-maçon est fortement incité à s’engager dans la cité. A sa libre convenance et selon sa sensibilité. Pour servir au mieux l’humanité. Bien des francs-maçons sont ainsi engagés, à titre personnel, en politique, en syndicalisme, dans la vie associative, dans l’humanitaire. Ils enrichissent leurs Frères et Sœurs de leur expérience et les travaux en Loge éclairent leur propre engagement dans la cité.

Contacts publics

La Fédération Française du Droit Humain dispose de son propre site Internet www.droithumain-france.org sur lequel se trouve, entre autres, l’annonce du programme des différentes conférences publiques, les prises de position du Droit Humain.

On peut s’adresser aussi directement au siège par courrier ou par téléphone:

 

Association Philosophique Française Le Droit Humain
9 rue Pinel 75013 PARIS
Tél. +33 (0)1 44 08 62 62 – Fax +33 (0)1 44 08 62 60

La Grande Loge de France

gldf

Histoire et organisation
Continuatrice des premières Loges parisiennes de 1728, formalisée en 1738, la Grande Loge de France, qui dépasse les 30000 membres, est l’obédience française la plus importante dans la pratique du Rite Ecossais Ancien et Accepté. Elle est ‘héritière des Loges écossaises placées au XIXème siècle sous l’autorité du Suprême Conseil de France fondé en 1804.
Structurée en sa forme actuelle à Paris le 7 novembre 1894 par la réunification de ces courants, la Grande Loge de France est dépositaire de cette tradition maçonnique symbolique : Apprenti, Compagnon et Maître.
Engagement et initiation
La Grande Loge de France, puissance maçonnique indépendante et souveraine confond sa devise avec celle de la République : Liberté – Egalité – Fraternité.
Ordre initiatique Traditionnel et Universel fondé sur la Fraternité, la Grande Loge de France respecte les anciennes obligations traditionnelles de la Franc-maçonnerie Universelle : elle travaille à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, en présence des trois Grandes Lumières de la Franc-maçonnerie qui sont l’Equerre, le Compas et le Volume de la Loi Sacrée (qui, dans nos Loges, est la Bible).
Conformément aux <i>anciens devoirs</i> des bâtisseurs de cathédrales du moyen-âge, la Grande Loge de France a pour but principal le perfectionnement de l’Humanité. Exigeant de tous la tolérance, elle ne s’immisce dans aucune controverse touchant à des questions politiques ou religieuses.
Elle constitue une alliance d’hommes libres, de toutes origines, de toutes nationalités et de toutes croyances.
C’est l’initiation qui permet à chacun de se transformer et d’accéder à sa propre vie intérieure, à ce qui en lui est esprit et liberté, connaissance et amour.

La Grande Loge Féminine de France

timbre-glff Histoire et organisation

La Grande Loge Féminine de France, première obédience maçonnique féminine dans le monde, rassemble près de 13 000 femmes, de cultures, de conditions et d’horizons différents dans une démarche initiatique, philosophique et sociétale.

Engagement et initiation

Démarche initiatique d’abord, parce que la méthode maçonnique permet, en s’appuyant sur l’étude des symboles, d’acquérir une meilleure connaissance de soi, d’élaborer une pensée libre et une réflexion hors de tout dogme afin de mieux se construire. Le chemin de l’initiation maçonnique est celui qui permet de dépasser les idées reçues, d’ouvrir son intelligence et d’être à l’écoute de l’autre.

Démarche philosophique et sociétale aussi parce que, dans nos loges, lieux privilégiés d’échanges et d’étude, où la parole circule, nous travaillons, individuellement et collectivement à faire avancer en même temps recherche spirituelle et recherche philosophique. Nous sommes animées par la volonté de porter un autre regard sur nous-mêmes et sur la société, un regard de femme éclairée, un regard qui veut aller au-delà des apparences.

Les franc-maçonnes de la Grande Loge Féminine de France ne vivent pas hors du monde repliées sur elles-mêmes. Au contraire, elles sont bien présentes dans la réalité du monde. Notre parole de femme initiée, nos travaux, nos prises de positions, nos auditions auprès des institutions sont là pour en témoigner.

S’inscrire dans la tradition initiatique, penser en femme d’aujourd’hui, s’enrichir par l’écoute et par les échanges, porter à l’extérieur l’oeuvre commencée à l’intérieur de nos temples, et ainsi travailler sans relâche au perfectionnement spirituel, moral et matériel de l’humanité et à la promotion des valeurs de progrès, ce sont là les engagements que nous prenons en entrant à la Grande Loge Féminine de France.

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra

timbre-gltso Histoire et organisation

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (G.L.T.S.O.), créée en 1958, regroupe 250 loges dont certaines dans les territoires d’outre-mer et à l’étranger (Belgique, Italie, Espagne, Brésil, Afrique, Thaïlande…), soit environ 4.500 membres.

Elle est à l’origine de la création de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique de Madagascar et également de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique d’Afrique.

Engagement et Initiation

La Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra reste attachée à l’aspect initiatique de la Franc-maçonnerie, à la pratique rigoureuse des rituels, à l’étude des symboles, au perfectionnement spirituel de ses membres et à la fraternité entre tous les maçons, quelle que soit leur appartenance. Ses travaux se déroulent sous l’égide du Grand Architecte de L’Univers.

Elle n’opte pas pour une intervention directe dans la vie politique ni dans la « société civile », mais enjoint à ses Frères « d’aller porter parmi les autres hommes les vertus dont ils ont promis de donner l’exemple ». Elle participe en revanche aux œuvres humanitaires maçonniques, car la « bienfaisance » est un devoir essentiel dans l’obédience et, nombreux sont ses membres que l’on trouve engagés dans des associations profanes à but philanthropique, humanitaire et caritatif.

Exclusivement masculine par tradition historique, elle compte néanmoins, parmi les obédiences qu’elle reconnaît, des structures féminines et mixtes : la Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm, l’Ordre Maçonnique Mixte International « Le Droit Humain », la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Mixte Universelle, etc…

Tout homme « libre et de bonnes mœurs », croyant en la transcendance de l’être humain, peut y entrer quelles que soient ses opinions politiques et religieuses. Athées et matérialistes pourraient s’y sentir mal à l’aise, mais le rituel maçonnique peut aider à faire progresser sur le chemin de la Lumière et de la Vérité tous ceux qui ne se mettent pas un voile sur les yeux !

Les discussions politiques et religieuses, stricto sensu, y sont interdites, comme le veulent les Constitutions d’Anderson, afin d’éviter toute discorde entre les Frères.

De même, et la G.L.T.S.O. est très stricte sur ce point, l’initiation est refusée à toutes les personnes appartenant à un mouvement extrémiste ou à une secte. Les profanes doivent s’engager, par écrit, sur ces deux points ; les principes maçonniques de tolérance et d’a-dogmatisme étant totalement en opposition aux idées développées par ces mouvements politiques et sectaires.

La Grande Loge Mixte Universelle

timbre-glmu Histoire et organisation

Les Loges ont le libre choix de leurs travaux. Le symbolisme est un thème de travail commun à tous les membres. Dans la plupart des Loges, la réflexion porte également sur les problèmes de société.

La Grande Loge Mixte de France réunit plus de 3700 membres. Ils oeuvrent dans plus de 160 loges actives, réparties dans l’ensemble de la République Française : métropole et outremer.

Notre Obédience donne à ses Loges la possibilité de travailler à des rites différents répondant aux sensibilités les plus diverses. La plupart des rites connus en France y sont pratiqués.

La Grande Loge Mixte de France est une fédération de Loges ayant chacune un statut juridique d’association loi 1901.

Engagement et initiation

Dans nos Loges, croyants, agnostiques et athées se rencontrent. Ces choix personnels sont l’expression de la liberté absolue de conscience et ne font l’objet d’aucune directive. Les responsables sont élus chaque année pour des mandats n’excédant jamais trois ans, tant dans les Loges qu’au niveau de l’obédience.

La mixité est totale. La volonté d’établir l’égalité entre hommes et femmes implique pour nous le choix d’un travail en commun, c’est pourquoi nos Loges sont mixtes. Nous réunissons des membres de tous âges, issus d’univers sociaux, économiques, professionnels, culturels, religieux et politiques différents.

La Grande Loge Mixte de France

timbre-glmf La Grande Loge Mixte de France est une obédience française, attachée à la liberté absolue de conscience, recevant aussi bien les femmes que les hommes. Fidèle aux principes et méthodes de la Franc-Maçonnerie Universelle, la GLMF entretient des relations suivies avec l’ensemble des principales obédiences françaises et nombre d’obédiences étrangères.

Plusieurs groupes réunissent des membres des diverses obédiences françaises pour travailler en commun. Ainsi, l’un de ces groupes oeuvre dans le combat contre les sectes. Un autre assure la promotion du Principe de Laïcité. Ce ne sont que deux exemples parmi d’autres.

La Grande Loge Mixte de France est une institution essentiellement humaniste, philosophique et progressive. Elle a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité. Elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité.

Elle a pour principes : la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même. Elle proclame le principe de laïcité considéré comme l’opposition à toutes les aliénations et notamment à toute influence dogmatique. Elle se réfère à la liberté absolue de conscience, c’est-à-dire le droit pour chaque franc-maçon de croire à une vérité révélée de son choix ou de ne pas croire. Elle recommande à ses initiés de participer à la vie publique, sociale et culturelle et de diffuser les fruits de leur recherche par leur exemple.

L’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal

timbre-oitar L’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal est l’une des plus récentes familles maçonniques nées en France. Il voit le jour en janvier 1974, à Paris, à l’initiative de neuf Frères du Grand Orient de France. Aujourd’hui, l’OITAR  fait partie intégrante du paysage maçonnique international. Il est riche d’une centaine de Loges, où se retrouvent dans la fraternité, femmes et hommes « de mœurs strictes et de bon renom ».

L’OITAR pratique exclusivement le Rite Opératif de Salomon, le ROS, et travaille à la « Gloire du Grand Architecte de l’Univers », symbole de l’absolu et de la perfection, liant entre eux tous les membres de l’Ordre par-delà les concepts religieux, métaphysiques et philosophiques de chacun.

Les Loges sont regroupées en Territoire. L’OITAR se distingue par une totale liberté des Loges et de leurs membres, sous réserve du strict respect du Rite Opératif de Salomon. Sa méthode encourage l’étude des symboles, initiatiques et philosophiques. Le ROS privilégie l’expression orale, l’écrit est évité. Le travail oral favorise une expression de soi et non la mise en avant d’une érudition ou d’un travail rédactionnel. Les travaux sont fondés sur les apports de chacun, à l’exclusion de tout exposé ou conférence.

Les Frères et les Sœurs de l’OITAR sont par ailleurs incités à prendre leur place dans les combats pour une humanité meilleure, mais le Rite distingue nettement le travail en Loge des prises de position de chacun et chacune à l’extérieur de la Loge.